25 février 2010

Puisqu’on parle de chiens

Ce n’est pas un secret que je suis une grande amatrice de la gent canine.

Dernièrement, j’ai lu un livre dont le résumé m’avait particulièrement intéressé parce qu’il présentait un personnage muet, dont la famille élevait des chiens. Il s’agit de L’Histoire d’Edgar Sawtelle.

Il était présenté comme un “héritier des grands romans américains”. Ce qui ne veut pas dire grand chose mais est toujours attirant. Quand je lis ce genre de présentation, je m’attends à de grandes traversées de paysages, des histoires poignantes à rebondissements, des drames…

Et il y a bien de tout ça dans L’Histoire d’Edgar Sawtelle. Ce jeune Edgar se débat dans ses problèmes de famille. J’ai trouvé particulièrement intéressante la première partie, où l’on suit de près les techniques d’élevage et – surtout – de dressage des chiens. Ils ont l’air terriblement intelligents et je me suis presque plus attachée à eux qu’au personnage principal.

J’ai été un peu déçue par la fin. Les quelques questions laissées sans réponse ne sont pourtant pas ce qui m’a le plus dérangé. Sans en révéler trop, disons qu’il y a une escalade dans la violence qui m’a interpellée (je reste une grande sensible).

Ce livre m’a pourtant marqué, au point que j’ai même voulu voir ce que d’autres en disaient et ai appris ainsi qu’il avait rencontré beaucoup de succès aux Etats-Unis. On parle même déjà d’une adaptation cinématographique… Je l’ai juste découvert un peu après tout le monde.

Posté par meldc à 20:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Puisqu’on parle de chiens

    et bin un livre qui t'a laisse beaucoup de sentiments...c chouette...oh as-tu lu tombouctou de paul Auster?...l'histoire d'un chien aussi qui m'a laisse toute en pleur mais trop beau!...;o)

    Posté par rachel, 25 février 2010 à 22:57 | | Répondre
Nouveau commentaire